COMMENT RÉDIGER LE BUSINESS PLAN PARFAIT... EN 7 POINTS (1e partie)

Par Amandine Falaize - 11 février 2015

« Contenu d’un business plan – conseils pour la rédaction d’un business plan – aide à la rédaction de business plans… » Si ces expressions vous sont familières, c’est que, comme beaucoup d’entrepreneurs, vous avez passé des heures sur internet ou flâné en librairie pour chercher ce qu’était un business plan et quel devait en être le contenu. Vous en êtes peut-être arrivé à la conclusion que le business plan n’est « qu’une formalité qui sert à obtenir un financement, convaincre un investisseur ou gagner un concours ».

Alors vous avez cherché des exemples, des modèles dont vous pourriez vous inspirer, ou des conseils pour documenter votre projet de la meilleure manière qui soit. Et c’est une bonne initiative ! Je constate cependant une chose : les entrepreneurs qui sollicitent mes conseils, bien qu’ils soient passés par ces recherches, ne savent généralement toujours pas ce qu’est un bon business plan, ni sa véritable utilité, au moment où ils arrivent dans mon bureau. Au travers de cet article, je vous propose donc d’aller plus loin. Nous allons chercher à comprendre la finalité de la démarche de business planning et à identifier les critères permettant de déterminer si oui ou non, vous détenez un bon business plan.

1- Le business plan parfait démontre l'existence d'un besoin non satisfait sur un marché précis et présente une solution pertinente pour y répondre.

Plus qu’un exposé, votre business plan doit être une démonstration. Une double démonstration. La preuve, tout d’abord, que vous avez identifié un besoin non satisfait – ou à tout le moins un désir latent – sur un marché donné. Votre business plan indique donc nécessairement le marché que vous envisagez de pénétrer, en en précisant la nature, l’étendue géographique, la taille et la tendance (croissance, récession, stagnation ?). Sur ce marché, il doit exister un problème ou désir qui n’est pas satisfait par l’offre proposée par vos concurrents, faute de solution adaptée ou produite en quantité suffisante. Vous prouverez ensuite que votre solution est pertinente pour combler cette insatisfaction, et que vous savez comment mettre en œuvre cette proposition. D’où votre plan marketing, votre modélisation économique, votre calendrier de mise en œuvre, vos projections financières…


2- Le business plan parfait détaille le coût de réalisation de votre projet ainsi que vos besoins en termes de trésorerie

Votre document décrit bien évidemment vos besoins en termes d’investissement, et la trésorerie dont il vous faudra disposer pour faire face à vos engagements financiers. Je ne m’attarderai pas sur ce point qui est connu de tous !


3- Le business plan parfait révèle une opportunité de création de valeur économique et/ou sociale.

Votre projet ne doit pas simplement présenter un produit ou un service. Vous séduirez un jury de concours ou un partenaire potentiel si vous mettez en avant la valeur que vous créez pour vos clients. Par exemple, le bouchon sport n’est pas simplement une variante de bouchon de bouteille ; c’est une invention qui apporte de la valeur à de nombreux sportifs, en leur permettant de se désaltérer d’une seule main, pendant l’effort et sans déperdition de liquide. Vous convaincrez également un investisseur s’il s’avère que votre entreprise créera de la valeur économique (perspective de rentabilité, et donc de distribution de dividendes à la clé) et/ou de la valeur sociale (votre entreprise propose une solution à un problème de société), selon la nature de votre projet.


4- Le business plan parfait est un projet qui vous ressemble.

Votre projet de création d’entreprise doit apparaître comme logique au regard de vos compétences et expérience. Le business plan met donc en avant les éléments clés de votre CV et surtout la manière dont ceux-ci vont pouvoir être réutilisés au bénéfice de votre réussite entrepreneuriale. Lancez-vous dans quelque chose qui soit en adéquation avec ce que vous êtes : ne vous lancez pas dans la mode si vous ne savez pas vous habiller correctement, ou dans la garde d’enfants si vous ne supportez pas les petits bouts…

S’il s’agit d’un projet collectif, le business plan peut également vous permettre d’évaluer à quel point vous êtes « en phase », opérationnellement et financièrement, avec vos associés potentiels. S’agissant d’un outil issu d’un travail commun, il est une formidable opportunité pour prendre conscience de vos différences et complémentarités. Vous pourrez ainsi déterminer si l’équipe que vous souhaitez composer est adéquate, ou s’il faut au contraire la renforcer. Vous réfléchirez ensemble sur les modalités de répartition du pouvoir : qui sera le représentant légal de la société ? Quel sera son champ d’action ? Quel sera le rôle des autres associés ? Vous pourrez également vous mettre d’accord sur l’attitude à adopter en cas de réussite : distribue-t-on des dividendes dès l’apparition de premiers profits, ou réinvestit-on tout dans l’entreprise ? Qui va-t-on salarier le premier ? Comment réagir face aux pertes ? Anticiper ces points à tête reposée, c’est éviter de prendre des décisions sous la contrainte de la pression ; c’est également faciliter le travail de vos conseils (avocats notamment) en charge de la rédaction de vos statuts et/ou de votre pacte d’actionnaire.


Les trois derniers critères seront abordés dans une seconde partie : le business plan parfait met en évidence votre capacité à identifier et gérer les risques entrepreneuriaux (5), il est agréable à lire sur la forme comme sur le fond (6) et il présente un projet éprouvé (7).

 

Si vous souhaitez être informé de cette prochaine publication, n’hésitez pas à nous laisser vos coordonnées : nous vous en avertirons par email.

 

CET ARTICLE VOUS A PLU? PARTAGEZ-LE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX!